Cancers broncho-pulmonaire

offre de soinsCancers broncho-pulmonaire

Avec près de 49 000 nouveaux cas chaque année en France, le cancer du poumon est l’un des plus fréquents. Face à ce chiffre qui ne cesse d’augmenter, AP-HP.Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis a mis en place un parcours patient dédié. Les services pneumologie, chirurgie thoracique et oncologie médicale, travaillent en étroite collaboration pour proposer au patient une prise en charge globale de son cancer broncho-pulmonaire.

 

Une équipe performante à la renommée internationale
A l’hôpital Avicenne, le Pr Emmanuel Martinod, chef du service de chirurgie thoracique et vasculaire, et son équipe ont implanté, avec succès, entre 2009 et 2017, un organe respiratoire artificiel (voies aériennes, trachées et bronches) à partir d’une matrice biologique (aorte) auprès de 12 malades. Les patients greffés souffraient de lésions, en majorité cancéreuses, très évoluées et complexes de l’arbre respiratoire. Certains patients, pour lesquels aucun traitement n’existait, sont considérés aujourd’hui comme étant guéris.
Pour la 1ère fois au monde, validée par sept années d’évaluation et sur un nombre aussi important de patients, cette avancée majeure dans le domaine de la greffe d’organes artificiels, tous organes confondus, fait l’objet d’une publication dans la revue JAMA du 20 mai 2018 et d’une présentation en avant-première au congrès international de l’American Thoracic Society à San Diego. Pour plus d’explications, cliquez ici.

Votre parcours de soins

Cliquez sur chaque case du parcours pour en savoir plus.

VOTRE ARRIVÉE

Vous avez été adressé au service pneumologie par votre médecin ou les urgences. Lors d’une première consultation, vous serez reçu par un pneumologue qui réalisera un examen clinique et prendra connaissance de vos examens en cas de suspicion de lésion cancéreuse ou d’opacité suspecte sur une imagerie.

Cliquez ici pour la suite du parcours de soins.

VOTRE BILAN DIAGNOSTIC

A la suite de cette consultation initiale, un bilan d’extension et d’opérabilité comprenant d’autres examens peut vous être demandé.

Types d’examens

  • Endoscopie bronchique avec biopsies
  • Exploration fonctionnelle respiratoire
  • Ponction sous scanner
  • IRM
  • TEP Scanner
  • Bilan cardiaque
  • Bilan biologique
  • Doppler

La plupart de ces examens peuvent être réalisés en hôpital de jour. Vos prélèvements seront envoyés au laboratoire pour être analysés par des anatomopathologistes.

Cliquez ici pour la suite du parcours de soins.

LA REUNION DE CONCERTATION PLURIDISCIPLINAIRE OU RCP

Vous avez réalisé vos examens et votre spécialiste est en possession de tous les résultats. Il se rend avec votre dossier médical complet et le diagnostic établi en RCP, Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Ce temps d’échange entre professionnels est indispensable pour une bonne prise en charge du patient. Cette réunion est pluridisciplinaire et composée de différents spécialistes: chirurgiens thoracique et vasculaire, pneumologues, médecine nucléaire, anatomopathologistes, oncologues, radiothérapeutes… Lors de la RCP, le traitement le plus adapté à votre pathologie sera défini.

Cliquez ici pour la suite du parcours de soins.

ANNONCER ET INFORMER

L’annonce de la maladie est une étape importante du parcours de soins. Suite aux résultats des examens, votre médecin spécialiste a établi un diagnostic qu’il vous annoncera lors d’une consultation. Apprendre que l’on a un cancer est une nouvelle bouleversante. L’objectif de cette consultation est également de vous annoncer les traitements qui vous sont proposés. Vous repartirez de cette consultation avec un PPS, un Programme Personnalisé de Soins. Il a été défini en RCP et vous permet de visualiser les différentes étapes clés de votre parcours de soins.
Vous pourrez rencontrer une infirmière d’annonce spécialement formée pour vous accompagner. Elle vous proposera un temps d’écoute et de reformulation afin de vous rassurer, de répondre à vos interrogations et de vous réexpliquer quelles sont les étapes et bénéfices souhaités de votre traitement. Selon vos besoins et votre situation personnelle, l’infirmière vous orientera vers l’assistante sociale afin d’étudier vos droits et vers d’autres types de soins de support tels qu’une diététicienne, une psychologue, etc.
Suite à cette consultation, un courrier sera adressé à votre médecin traitant et/ou au médecin qui vous a adressé à notre groupe hospitalo-universitaire. Ils seront informés du diagnostic et du traitement proposé.

Cliquez ici pour la suite du parcours de soins.

LES SOINS DE SUPPORT

Les soins de support font partie intégrante de votre prise en charge. Il s’agit de répondre à vos besoins ainsi qu’à ceux de votre entourage, à tous les stades du parcours de soins. Assistante sociale, psychologue, kinésithérapeute, hypnose, diététicienne, socio-esthéticienne, … peuvent être sollicités à tout moment. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou avec les équipes de soins.

La Maison Information Santé, basée à l’hôpital Avicenne, est un lieu d’écoute et d’information au service des patients et des usagers du groupe hospitalo-universitaire. Ses missions s’articulent autour des cancers et des maladies chroniques. Il propose aux patients divers accompagnements pour les aider à mieux vivre la maladie et les contraintes de sa prise en charge. Ce lieu facilite le lien avec les professionnels de santé de l’hôpital et les différentes ressources existantes en ville, grâce à un travail de médiation. Il propose également une programmation de soins de support autour de la nutrition et du bien-être avec des séances d’activité physique adaptée, des séances de sophrologie, des soins de psycho-socio-esthétique, des ateliers d’art thérapie… Vous y trouverez également des contacts d’associations de patients et d’associations prêtes à vous informer et à vous proposer un soutien. Pour en savoir plus sur les soins de support et la programmation, cliquez ici.

Cliquez ici pour la suite du parcours de soins.

VOTRE TRAITEMENT

Vous avez pris connaissance de votre PPS, Programme Personnalisé de Soins et le médecin vous invite à démarrer le traitement validé lors de la Réunion de Concertation Pluridisciplinaire. Les traitements sont proposés en hospitalisation de jour ou en hospitalisation complète dans le cadre de chirurgies.

 

Une technicité et des traitements de pointe

  • Chirurgie carcinologique du cancer broncho-pulmonaire et résections réglées : lobectomie, pneumonectomie, sleeve-lobectomie, segmentectomie… associées à un curage ganglionnaire hilaire et médiastinal par thoracotomie conventionnelle si possible avec épargne musculaire ou chirurgie thoracique vidéo-assistée.
  • Chimiothérapie et autres traitements médicamenteux : l’hôpital Avicenne accueille dans son service d’oncologie, les patientes nécessitant de la chimiothérapie et leur permet de bénéficier des dernières avancées thérapeutiques.

La radiothérapie est proposée à l’Institut de Radiothérapie des Hautes Energies (IHRE) de Bobigny.

Cliquez ici pour la suite du parcours de soins.

VOTRE SUIVI

Un premier bilan sera réalisé à la fin de votre traitement. Ensuite une surveillance rapprochée vous est proposée pendant les années qui suivront l’arrêt de votre traitement. Des imageries de contrôle seront réalisées.

La recherche

A l’hôpital Avicenne, le Pr Emmanuel Martinod, chef du service de chirurgie thoracique et vasculaire, et son équipe ont implanté, avec succès, entre 2009 et 2017, un organe respiratoire artificiel (voies aériennes, trachées et bronches) à partir d’une matrice biologique (aorte) auprès de 12 malades. Ces interventions ont pu être réalisées à l’issue de dix années de recherche dans le laboratoire de recherches bio-chirurgicales (Université Paris-Descartes/Fondation Alain Carpentier) et grâce à la collaboration de plusieurs services d’AP-HP.Hôpitaux Universitaires Paris Seine Saint-Denis, de l’AP-HP ainsi que des équipes françaises. Ces résultats représentent une avancée majeure dans le domaine de la greffe d’organes artificiels. D’autres travaux permettront de mieux comprendre les mécanismes impliqués et de proposer ce type de traitement à de plus en plus de malades.